Hospitaliers   Commanderies   Hospitaliers

Commanderies de l'Ordre de Malte
Informations
Chers visiteurs
Vous avez certainement constaté le point d'interrogation dans la barre d'adresse de votre navigateur.

Il y est écrit « Non sécurisé »

Vous pouvez naviguer sur le site sans aucune crainte. La sécurisation d'un site Internet est obligatoire dès lors qu'il y a des demandes de mots de passes ou des paiements en ligne.

Sur ce site il n'y a rien de tout ceci.

Retour

Commanderie de Saint-Luce

Département: Bouches-du-Rhône, Arrondissement et Canton: Arles - 13

Domus Hospitalis Saint-Luce
Domus Hospitalis Saint-Luce

Toutes les villes de Provence se fortifièrent, pour se garantir des insultes de ces brigands. Celle d’Arles fit abattre tous les bâtiments, qui étaient hors de la ville, et entre autres, l’église et la commanderie du Temple, qui étaient près de la porte de la cavalerie.
L’église et la maison de Saint Thomas de Trinquetaille, qui étaient près du faubourg, eurent le même sort, et le commandeur, frère Raymond de Plainchamp, en acheta une dans la ville, pour la demeure des commandeurs, le 2 de janvier 1357 (1358), et il l’agrandit, dans la suite, par d’autres maisons qu’il y joignit. Il fit bâtir une chapelle.

Frère Isnard de Villemurs, commandeur du Temple, acheta, dix années après, de noble Jean Gautelme, une maison, qui était située vis-à-vis de celle de la commanderie de Trinquetaille, pour lui et ses successeurs. C’est celle qu’on appelle de Sainte Luce.
Le grand maître tint un chapitre général, le 5 de février de cette année 1358. On y ordonna, qu’à l’avenir, le trésor aurait une année des revenus des commanderies, qui y vaqueraient.
Sainte-Luce, Mas au Petit Plan du Bourg d’Arles
Tome 1 Pages 321-322


L’ancienne maison du Temple d’Arles se nomme Sainte-Luce
Vers la fin 1470, le grand seigneur ayant fait publier qu’il assiégerait Rhodes, l’année suivante, le grand maître écrivit à tous les grands prieurs de faire partir un nombre de commandeurs et tous les chevaliers et servants d’armes de leurs prieurés. Ricard ayant vu que cet ordre était pressant, devança, de deux mois, la tenue du chapitre de l’année 1471. Il le convoqua, pour le 6 de mars, à Arles, dans la maison de la commanderie du Temple, à laquelle on donna, peu de temps après, le nom de Sainte-Luce.
Tome 2 Pages 20-21

Frère Charles Aleman de Rochechinard
Ce chevalier étant allé à Rhodes, il fit bientôt paraître sa capacité. Il assista, comme compagnon du grand maître, au chapitre général tenu à Rome l’an 1466. Il fut pourvu, en l’année suivante 1467, de la commanderie de Montpellier, mais il la permuta en 1474 pour celle de Jalès avec frère Jean-Baptiste de Grimaud, du consentement de la langue de Provence. Il eut dans la suite plusieurs autres commanderies. Au chapitre général tenu en 1475, il fut nommé procureur du trésor en Espagne. Il jouissait du membre de Saint Vincent, qui dépend de la commanderie de Valence.
Il le garda pendant sa vie, et cet endroit lui plaisait si fort qu’il fit bâtir un château, où il faisait son séjour ordinaire, lorsqu’il était en France.
La grande commanderie fut donnée à frère Melchior Cossa, commandeur de Trinquetaille, Sainte Luce et Nice, qui était alors en France. Il était fils de Jean Cossa de Troye au royaume de Naples, et de Jeanne d’Andréa.
Tome 2 page 40

On confirma ensuite la grande commanderie à frère Raimond Ricard, commandeur de Sainte-Luce et La Capelle ; mais il s’en démit aussîtot pour prendre le baillage de Manosque, et elle fut donnée à frère Tristan del Sales, commandeur de Saint-Félix, sorti des seigneurs de Lescure en Rouergue. Les bulles qu’on expédia étaient ainsi datées : donné à Candie après la reddition de Rhodes.
Tome 2 Page 79

Commanderie de Sainte-Luce

Domus Hospitalis Sainte-Luce
Domus Hospitalis Sainte-Luce (Image Claudio S)

Le commandeur Tésan, lieutenant du grand prieur, convoqua à Avignon une assemblée, le 11 de janvier de cette année, où il fit une procuration aux commandeurs Jean de Montagu Fromiguières de La Tronquière, (commandeur de Sainte-Luce), Aimeri de La Pierre de La Chapelle, Jacques de Genas Aguille
de Valence, et Pierre de Roquelaure Saint-Aubin de Beaulieu, pour l’un deux en défaut des autres assister au chapitre général, qui avait été indiqué au premier dimanche de mars, mais il ne se tint qu’au mois de novembre.
Tome 2 Page 143

Les désordres empêchèrent les commandeurs du prieuré d’aller au chapitre de cette année 1577, qui devait se tenir à Arles, de crainte d’être pris ou tués en chemin par les gens de guerre. Il n’y assista que frère François du Broc, commandeur de Sainte-Luce, Charles de Grasse Brianson, commandeur de Saliers, et le chevalier de Barras. Comme le nombre n’était pas compétent, ils ne tinrent qu’une seule assemblée
Tome 2 Page 145

L’Ordre avait perdu, au mois d’avril auparavant, deux galères avec tout leur équipage, dans un naufrage qu’elles firent à l’île de Saint-Imbato, près de Tunis. Les grands croix et plusieurs commandeurs et chevaliers qui étaient à Malte, contribuèrent par leurs présents à faire rétablir un nouveau corps de galères. Le grand maître donna part de cette perte au grand prieur de Lussan. Ce dernier fit lire la lettre à son chapitre de l’année 1607. Il Exhorta tous les commandeurs d’assister l’Ordre dans cette occasion. Ceux ci exécutèrent tous la chose avec beaucoup de générosité. Frère Claude de Flote Méaulx, commandeur de Puimoisson, offrit de donner 50 doubles d’Espagne, valant cent écus d’or.
Gaspard de Barras la Pène, commandeur de Saliers, offrit de donner 600 livres, et dit que frère François d’Astorg Segreville, bailli de l’Aigle et commandeur de Sainte-Luce, lui avait écrit qu’au mois de septembre prochain, il donnerait le présent qu’il avait dessein de faire.
Tome 2 Pages 175-176

Jean de Vassade Vaqueyras
Vaqueyras mourut, très peu de temps après, à Arles, le 17 d’août suivant, dans la maison de sa commanderie de Sainte-Luce.
Le grand prieuré passa à frère Jean de Mars Liviers en Vivarais. Il était fils de Pierre de Mars, seigneur de Liviers, et d’Isabelle de Monestier. De Mars Liviers prit possession, pour le même grand prieur, le 9 novembre de la même année, de la commanderie de Sainte-Luce, en suite des bulles données à Malte, le 5 septembre précédent. Frère Jacques de Châteauneuf Molèges, chevalier du dit Ordre et commissaire député en cette partie, le prit en possession.
Tome 2 page 181

Frère Balthasar d’Agout Moriès
Notre grand prieur était fils d’Arnaud d’Agout, chevalier de l’ordre du Roi et seigneur de Moriès, et de Louise de Gerente de Sénas (1). Il fut reçu dans l’Ordre le 9 d’avril 1571.

La grande commanderie fut donnée à frère Jean François de Puget Chasteuil, commandeur de Sainte-Luce (2).
Moriès résigna, en l’année suivante 1624, le jus qusesitum du grand prieuré entre les mains du grand maître. Il fut conféré à frère Jean-Jacques de Mauléon la Bastide, commandeur d’Espalion et Saint-Christol (3).
1. Senas (Bouches-du-Rhône), arrondissement d’Arles, canton d’Orgon.
2. Sainte-Luce, mas au petit plan du Bourg et chapelle dans la ville d’Arles.
3. Saint-Christol (Hérault), arrondissement de Montpellier, canton de Lune.
Tome 2 page 181


Commanderie de Sainte-Luce

Domus Hospitalis Sainte-Luce
Domus Hospitalis Sainte-Luce (Image Clodio S)

Le roi de France ayant, en l’année 1661, fait une entreprise sur la ville de Gigée en Barbarie, et la religion lui ayant fourni ses galères, Ventavon fut fait lieutenant du bataillon qui combattit sur terre. Après qu’il eut été pourvu du grand prieuré, il résolut de rester à Malte, et nomma, le 29 de janvier 1693, son lieutenant, frère Charles de Glandevès, écuyer, commandeur de Sainte-Luce et Puisubran.
Tome 2 Page 241

Le grand prieur de Richard de Sade Masan nomma Son lieutenant le commandeur Annibal de Séguiran, qui prit pour lui possession du grand prieuré, le 27 de novembre 1716.
La grande commanderie fut conférée, le 16 d’octobre, à frère Joseph de Félix la Reynarde, commandeur de Sainte Luce. Richers de Sade Masan mourut à Malte le 7 de mars 1719.
Tome 2 Page 251

Le grand prieur de Toulouse, Galéan, mourut le 16 septembre 1730. Le grand prieuré fut conféré le 19 d’octobre au grand commandeur du Pré, et la grande commanderie à frère Thomas de Fogasse, seigneur de la Bastie, commandeur de Sainte-Luce. Il était fils de Balthasar de Fogasse, seigneur de la Bastie-Rainaud, citoyen d’Avignon, et de Louise-Françoise de Suaris.
Tome 2 Page 256

Commandeurs de Sainte-Luce
François du Broc. Commandeur de Sainte-Luce (page 125, 145)
Fogasse, seigneur de la Bastie (Thomas de), commandeur de Sainte Luce, (page 256)
François de Puget Chasteuil. 1591-1600
Montagu Fromiguières (Jean de), commandeur de Tronquière et de Sainte-Luce, (page 126, 143)
Sources : Raybaud, Jean. Histoire des grands prieurs et du prieuré de Saint-Gilles. Tome 2. Nîmes 1906. BNF

Retour

Top

 

 

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.